Saint-Jean de Cherbourg

by mikemartel

Perdu dans le fond d’un pays, à la fin d’une route éloignée,
se trouve une petite bourgade traversée par une autoroute de motoneige.
Dans ce village, des gens sympathiques et passionnés partagent un amour profond de leur terre et son histoire.
Cherchant à le reconstruire et à lui donner l’image de sa jeunesse,
ces hommes et ces femmes travaillent avec acharnement pour assurer la survie d’un village à l’âme profonde.
Une beauté sauvage et silencieuse, une nature ancienne et magnifique,
tels sont les vêtements de cet endroit qui,comme tant d’autres,
confère au Québec sa culture, sa personnalité et sa chaleur.

J’ai réalisé ce petit reportage dans le but d’un atelier de reportage que nous avons récemment à mon cégep. Nous avions 4 jours pour réaliser un reportage sur un sujet que nous choisissions. Nous avions tout les jours 2 photographies à remettre avant l’heure de tombé. J’ai voulu me donner un petit défi, je me suis donc rendu dans ce petit village à environ 30 minutes de Matane, à l’intérieur des terres. J’y ai découvert tout un monde et vécu 4 jours formidable.

Lost at the back of a country, at the end of a distant road,
is a small town crossed by a snowmobile freeway.
In this village, good and passionate people are charing
a deep love for their land and it history.
Trying to rebuild it and to give it the figure of its youth,
these men and women are working with relentlessly to assure the
survival of a village with a deep soul.
A wild and quiet beauty, an beautiful and ancient nature,
those are the clothes of this place that, like many other,
give to Quebec, its culture, its personality and its warmth.

I realize this story during a documentary workshop that was organize at my school. We had 4 days to do a reportage on a subject of our choosing. I wanted to give myself a challenge so I went in a small village where I didn’t knew anybody. I discovered an incredible and beautiful place.

Advertisements